• Sans frais : 1 800 463 6192 | 418 388 2506

L'organisme

Pour le respect des droits des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale, notre mission est de promouvoir, protéger et défendre les droits des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale.

Nos objectifs

  • Informer, outiller et soutenir la personne dans le cadre d’une démarche visant le respect de ses droits;
  • Soutenir la personne dans l’appropriation de son propre pouvoir sur sa vie;
  • Mener des actions collectives et systémiques au bénéfice d’une personne ou d’un groupe de personnes dont les droits sont lésés;
  • Intervenir de façon proactive dans des situations où une personne ne peut participer à la défense de ses propres droits.

Notre philosophie

S’appuyant sur le principe du préjugé favorable, notre intervention se veut humaine et s’effectue dans le respect de la personne. Favorisant une prise en charge par l’individu lui-même de son propre pouvoir d’agir, nous respectons ses propres volontés et non celles qui lui sont imposées.

Nos valeurs

À la base de nos interventions, nos valeurs sont:

  • Le respect : La personne est respectée dans sa dignité, son intégrité et son autonomie. Elle est accueillie dans sa globalité, non stigmatisée comme personne porteuse d’un diagnostic ou ayant vécu un épisode psychotique.
  • L’autonomie : La personne est encouragée, outillée et soutenue dans la réalisation de ses démarches de défense de droits.
  • La justice sociale : Nous visons l’abolition des inégalités et de la discrimination.
  • La solidarité : Nous avons un parti pris pour les personnes qui exercent et font reconnaître leurs droits. Nous agissons avec les individus et les autres organismes qui œuvrent à la transformation sociale au bénéfice des individus et de la communauté.

La santé mentale, c'est quoi?

Selon l’Agence de la santé publique du Canada
La santé mentale désigne la capacité de chaque personne de ressentir les choses, de réfléchir et d’agir de manière à mieux jouir de la vie, à mieux faire face aux défis. Source : http://www.phac-aspc.gc.ca/mh-sm/mhp-psm/faq-fra.php

Selon, Santé Canada
La santé mentale est partie intégrale de l’état de santé général de l’individu et est essentielle à sa survie, puisqu’elle détermine le comportement, la perception, la façon de penser, de communiquer et de comprendre. Source : http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/mental/index-fra.php

Selon, l’Organisation Mondiale de la Santé
La dimension positive de la santé mentale est soulignée dans la définition de la santé telle qu’elle figure dans la Constitution de l’OMS : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. » Les 191 États Membres de l’OMS ont approuvé cette ambitieuse définition.

Il s’agit d’un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté. Source : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs220/fr/

Selon, le comité de la santé mentale du Québec (CSMQ)
La santé mentale, définie brièvement comme l’état d’équilibre psychique d’une personne à un moment donné, s’apprécie, entre autres, à l’aide des éléments suivants : le niveau de bien-être subjectif, l’exercice des capacités mentales et les qualités des relations avec le milieu. Elle résulte d’interactions entre des facteurs de trois ordres : des facteurs biologiques, relatifs aux caractéristiques génétiques et physiologiques de la personne, des facteurs psychologiques, liés aux aspects cognitifs, affectifs et relationnels, et des facteurs contextuels, qui ont trait aux relations entre la personne et son environnement. Ces facteurs sont en évolution constante et s’intègrent de façon dynamique chez la personne.

La santé mentale est liée tant aux valeurs collectives dominantes dans un milieu donné qu’aux valeurs propres à chaque personne. Elle est influencée par des conditions multiples et interdépendantes telles que les conditions économiques, sociales, culturelles, environnementales et politiques. Toute condition qui nuit à l’adaptation réciproque entre la personne et son milieu, comme par exemple la pauvreté, la pollution ou la discrimination, constitue un obstacle à la santé mentale. À l’inverse, toute condition qui facilite cette adaptation réciproque, comme par exemple, la distribution équitable de la richesse collective, l’accès à une éducation de qualité ou à un environnement sain, favorise et soutient la santé mentale. Dans cette perspective, la santé mentale peut également être considérée comme une ressource collective , à laquelle contribuent tout autant les institutions sociales et la communauté entière que les personnes considérées individuellement. Sources : http://www.acsm-ca.qc.ca/la-sante-mentale.html#sante_mentale_definition

N’oublions pas que toute personne naît avec une santé mentale et que nous sommes tous susceptibles de vivre à un moment ou un autre de notre vie, des problèmes qui peuvent l’affecter à plusieurs égards. Il peut survenir un accident, une période de dépression, un événement inattendu, un traumatisme, un différend entre deux personnes ou d’ordre familial, et d’autres événements ayant des répercussions néfaste sur notre santé mentale. Il ne faut jamais hésiter à consulter si l’on en ressent le besoin.